éducation

forum de débat autour de l' éducation et la pédagogie
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 violence a l'ecole

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pascale1070



Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 04/09/2006

MessageSujet: violence a l'ecole   Ven 8 Juin - 23:18

mon fils veut changer d'ecole,il a encore du faire face a un garçon violent.demain,je vais donc aller voir le directeur comme d'habitude qui ne fera rien,comme d'habitude.mais que devons nous faire pour que nos enfants puissent avoir une scolarité normale??ces bagarres n'ont plus rien a voir avec des chamailleries d'enfant.cet enfant a saisi mon fils au cou puis ensuite l'a frappé.je pense le changer d'ecole a la rentrée, c'est un bon petit qui travaille bien,il est calme et ne supporte plus toute cette violence gratuite.je vois bien qu'il n'arrive pas a se defendre et il se sent humilié par ces coups.comment l'ecole a t'elle pu devenir ainsi??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vfee

avatar

Nombre de messages : 47
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: Re: violence a l'ecole   Sam 9 Juin - 9:20

Pascale, je vous conseille comme vous en avez l'intention de prendre au plus vite rdv avec le directeur et demander à ce que l'enfant agresseur soit puni. Ce n'est pas à votre fils d'être désigné coupable et de devoir changer d'école, mais à l'enfant agressif d'être mis à l'amende.
C'est aussi à l'école de faire comprendre qu'il y a des choses qu'on ne fait pas (comme frapper), puisque les familles n'en sont pas capables.
Bon courage à vous et votre fils
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascale1070



Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 04/09/2006

MessageSujet: Re: violence a l'ecole   Sam 9 Juin - 11:01

j'ai vu la maitresse du petit ce matin,elle va lui parler.tout n'est pas simple,elle s'est fait agresser le semaine derniére pour avoir mis un enfant au poteau,la "mere" etait furieuse ,alors que son fils etait l'agresseur.je suis allé voir la representante fcpe,dire que je suis parent d'eleve(liste independante)pour que soit amenagé les sorties de récré des plus grands,on va voir avec le directeur.je dois le voir a 11h30.seigneur tout cela m'orripile,et me revolte,je ne mettrais pas en danger la scolarité de mon enfant pour quelques nuls dont les parents sont irresponsables.le pire c'est que ce sont toujours les memes mais tout le monde semble completement incapable de les gerer.je suis sure qu'il n'y a eu aucun conseils de discipline dans cette ecole depuis longtemps.c'est de la folie,ces parents irresponsables sont une vraie plaie pour la société.il faut les entendre,incapable de gerer leurs gosses,mais c'est toujours la faute des autres.j'avais placé tristan en ecole privé pour le protéger mais je me suis planté,il etouffait dans cette ecole ou l'enseignement est plus rigide .ici c'est le contraire,il travaille super bien mais ne supporte plus d'etre frappé.la galére,je desespére de trouver un endroit ou il serait heureux car quoi qu'en dise certains,il n'a pas besoin de s'endurcir,il a sa propre personnalité,que je sache,l'ecole n'est pas un lieu ou l'on doit apprendre a frapper mais apprendre tout simplement.enfin,je crois que je n'ai pas fini de m'inquieter ,le monde est devenu bien dur pour nos enfants.a plus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poree



Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 03/05/2007

MessageSujet: a&nt   Sam 9 Juin - 15:21

J'ai eu un cas similaire dans une école, hors ma circonscription, où je faisais un remplacement d'une semaine en CLIN. Je dois dire que c'est l'inspection départementale qui m'a a envoyé alors que, comme ZIL, je devais rester dans MA circonscription. Je n'ai jamais reçu, ni voulu recevoir, une formation quelconque pour ce type de classe.

L'un des élèves était perpétuellement agressé, dans et hors l'école, par 2 ou 3 de ses camarades de classe, toujours les mêmes. Cet élève rentrait souvent chez lui, le soir, avec des traces de coups. Un soir, alors que j'accompagne les élèves à la porte de l'école, la maman vient me voir, désemparée, ne sachant plus quoi faire, son fils avait encore des traces.
Je reçois cette maman à part, au calme, et lui demande d'expliquer ce qui se passe car je n'étais pas au courant de ces événements, n'ayant pas été de service de surveillance de récréation dans la journée. Elle m'explique toute l'affaire et me demande quoi faire (les élèves ayant de 10 à 12 ans). Je lui donne les renseignaments suivants :
" Quand cela se passe dans l'école, voyez la directrice afin qu'elle intervienne. Si cela se passe à l'extérieur de l'école, vous conduisez votre fils chez un médecin, faites faire un certificat médical pour les traces de coups constatés, puis vous déposez plaintes contre x pour coups et blessures mais cette plainte sera adressée directement à Monsieur le Doyen des Juges d'Instruction auprès du tribunal de... "
La maman me remercie et s'en va.
Le lendemain matin je vois la directrice. Celle-ci m'engu... copieusement, prétextant que je n'avais pas à donner ces renseignements (en fait, cela avait l'air de la mettre en cause personnellement, ce dont je me moquais comme de ma première paire de bretelles). "Mais de quel droit donnez-vous ces informations ? quelle formation avez-vous pour cela ? (pensant que je n'avais qu'une formation de prof des écoles)
- Mais madame, je suis titulaire de maîtrise en droit et j'ai pratiqué ce droit durant 25 ans donc j'ai bien une qualification dans ce domaine."

L'après-midi, la classe de CLIN est confiée à un autre enseignant et je suis convoqué chez l'Inspectrice adjointe d'Académie. Même topo, même réponse à laquelle j'ajoutais que je n'appartenais à la circonscription de cette école, je suis ZIL non formé pour les CLIN et qu'à mon âge, il n'est pas question que je fasse ce travail, recevoir une formation pour les CLIN ne m'intéresse pas (j'avais à peu près 55 ans). Je reçois un blâme (dont je me suis toujours copieusement moqué ayant d'autres chats à fouetter que d'être aux pieds de ces grands pontes de l'inspection d'académie) qui ne m'a, d'ailleurs, pas désservi pour le reste de ma carrière.

Tout ça pour rappeler que l'Institution (avec un grand I) n'aime pas qu'on remue la m... et qu'on les mette devant leurs vrais responsabilités, tant de certaines directrices d'écoles primaires (qui ne sont pas, d'ailleurs, nos supérieurs hiérarchiques) que des inspecteurs, fut-ce t'il d'Académie. Tant qu'on restera à des comportements de ce genre, l'autorité des enseignants ne sera pas restaurée et ce sont les élèves ainsi que leurs parents, qui mèneront l'école.

D'où le fait que je comprends très bien la mère de cet élève. Un conseil, faites faire des certificats médicaux, y compris, si nécessaire par un psy, et menacez de déposer plainte contre x ainsi que contre leurs représentants légaux (parents), avec constitution de partie civile, ainsi qu'une plainte contre l'institution pour complicité de mise en danger d'autrui, en l'occurence sur un enfant de moins de 15 ans, par personne exerçant la surveillance et l'autorité sur ces enfants (agressé et aggresseur). Cette lettre de menace sera adressée au directeur ou à la directrice de l'école, avec copie aux associations de parents d'élèves et copies à l'inspecteur de circonscription (adresse figurant dans le hall d'entrée de l'école, c'est obligatoire) par lettre recommandée avec accusé réception. Croyez moi, pour ne pas prendre de retour de bâton, les enseignants vont vite faire quelque chose. Donnez-leur 1 semaine pour que les choses bougent, passé cette semaine, si rien ne bouge, vous déposer la plainte.

Il faut vraiment arrêter ce genre de comportement et, ce, dès l'école primaire car en grandissant, au collège et au lycée, les choses empireront.

Bonne chance et tenez-nous au courant.

L'instit retraité (ancien juriste, cadre formateur).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
morigghanne
Admin
avatar

Nombre de messages : 161
Age : 34
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Re: violence a l'ecole   Dim 10 Juin - 0:56

Il est vrai que j'ai remarqué aussi ce manque de motivation de la part de l'administration et de la vie scolaire à faire bouger les choses quand les élèves, les parents d'élèves ou même les enseignants signalent un gros problème de discipline. Je ne répèterai pas ici les diverses anecdotes que j'ai déjà raconté quant aux problèmes de discipline grandissants dans l'établissement où j'ai fait mon stage cette année. On a l'impression qu'il ne faut surtout pas faire de vagues, au risque de ternir la réputation de l'établissement, ou de se mettre les parents à dos, ou que sais-je encore ! mais quand c'est la sécurité des élèves, ou même de l'équipe pédagogique, qui est en jeu, ça me parait pourtant capital ! en fait nous n'en serions pas arrivés là si les problèmes de discipline "mineurs" du début d'année avaient été fermement réprimés. Au lieu de cela les punition données par les enseignants étaient levées contre un petit sermon et la promesse de l'élève qu'il ne recommencerait plus.... scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://education.positifforum.com
pascale1070



Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 04/09/2006

MessageSujet: Re: violence a l'ecole   Dim 10 Juin - 12:18

excelente analyse de la situation morrighane,c'est exactement ce qui se passe . Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Littera

avatar

Nombre de messages : 109
Age : 70
Localisation : METZ
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Re: violence a l'ecole   Dim 10 Juin - 16:32

bonjour Pascale. Morrighanne a bien analysé la situation, il est très vrai que beaucoup de chefs d'établissement, ayant peur des "vagues" (parce que cela fait tache dans le tableau quand "leur" établissement est pointé du doigt pour une raison ou une autre, et qu'on leur en ferait porter la responsabilité), répugnent à intervenir de façon musclée. Ce n'est pas comme ça dans mon établissement, où le rétablissement de l'autorité bienveillante a permis de diminuer sensiblement la violence physique et morale. Mais le chef d'établissement et son adjoint sont toujours sur le pont, surveillent les récrés, les interclasses, le conseil de discipline se réunit plusieurs fois par an, après que toutes les autres solutions ont été appliquées sans efficacité.
En ce qui concerne votre gamin, je crains que les solutions préconisées pas Porée ne soient vraiment très lourdes, les enseignants pourraient vous cataloguer dans les parents d'élèves impossibles à fréquenter (je ne sais pas comment les enseignants s'entendent dans cette école, mais la tolérance, l'écoute et l'accueil dépendent beaucoup de l'ambiance que fait régner le chef d'établissement). La première chose à faire est de le rencontrer et de lui parler TRES fermement (là, les arguments de Porée peuvent porter), et de menacer d'en référer à l'Inspection Académique. En général cela suffit.

Il y a autre chose d'important à faire pour l'enfant. Il ne faut pas qu'il devienne un souffre-douleur, maintenant et pour la suite de sa scolarité, et pour cela la première chose, c'est qu'il apprenne à se défendre. Plus il pleurnichera, ou se laissera faire, plus ses tortionnaires continueront. S'il montre les dents, ils le laisseront tranquille. Il faut l'inscrire à un sport qui lui donne une bonne confiance en lui (boxe, judo, sport d'équipe)

bon courage, amitiés

Marie-Hélène
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilbert



Nombre de messages : 103
Age : 67
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 12/09/2006

MessageSujet: Re: violence a l'ecole   Dim 10 Juin - 17:11

Je reprends la conclusion de Marie-Hélène pour en approuver la pertinence.


Oui Marie-Hélène, vous mettez le doigt sur un aspect qui suscite assez vite la controverse parce qu'on a tendance à penser qu'en apprenant à un enfant à se défendre on lui apprend à devenir agressif envers les autres.
C'est totalement inexact, se faire respecter passe par une prise de confiance en soi comme vous le soulignez fort justement. Et les sports de combats peuvent développer cette confiance ; je peux en témoigner personnellement, n'ayant pas fait que pédaler dans mes activités sportives !

Anecdote : un des petits-enfants de mon amie, âgé à l'époque de 7-8 ans et gamin très gentil, était devenu le "putching-ball" sans aucune raison de son "bon copain". Comme c'était son "bon copain", il n'osait rien dire, ni se défendre, jusqu'au moment où il commençait à renâcler à aller en classe. L'affaire a fini par être connue, et sa mère nous en a parlé.
Je lui ai conseillé de mettre l'enfant, très sportif, dans le club de lutte du coin ; en même temps, ça me rappelait aussi des souvenirs de jeunesse :-)
Simultanément, son père, joueur de rugby dans le club local, y a inscrit son fils.
Il a suffi de quelques semaines pour que le gamin intègre les automatismes des gestes de défense, de sorte que lors d'une nouvelle agression du "bon copain", il l'a fait tomber, sans lui faire de mal.
A cet âge-là, un rien déstabilise l'agresseur qui ne s'attend pas à rencontrer soudainement une résistance. Donc l'agresseur se mit à pleurer.
Et voyant son "bon copain" pleurer, l'autre s'est mis à pleurer aussi...

Mais ce qui est sûr, c'est que les coups sur la tête qui pleuvaient selon les pulsions agressives du moment se sont arrêtés de ce jour.

Gilbert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascale1070



Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 04/09/2006

MessageSujet: Re: violence a l'ecole   Dim 10 Juin - 19:43

j'ai vu un gamin en jeter un autre par terre et le savater par deux fois dans le ventre avant que quelqu'un n'intervienne,croyez vous qu'un simple cours de self defense puisse proteger mon fils contre ça,pas moi!!!!tristan a du subir une operation chirurgicale suite a un coup porté au bas ventre alors que l'enfant aggresseur etait connu pour ce fait,croyez vous que le directeur soit intervenu,non il entre dans la categorie des"pas de vagues".j'ai du protégé mon fils en m'occupant moi meme de cette histoire .il me dit qu'il ne faut pas dramatiser les choses mais si demain,je lui fonce dessus et que je le colle contre un mur,il se sentira probablement agressé ,pourquoi cela ne devrait-il pas etre le cas lorsqu'un enfant le subit! Twisted Evil je demande simplement que pendant les recres ,il y ait une reelle surveillance afin que ces eleves ne puissent plus frapper ou humilier sans que personne s'en aperçoive.je ne doute pas un instant que le directeur puisse me voir comme une parente chiante mais moi ,je dirais simplement que je lui confie mon enfant et que son travail a lui,c'est de l'instruire dans u_n climat de securité.ce que moi j'ai eu a l'ecole,pourquoi mon fils ne peut-il pas l'avoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Littera

avatar

Nombre de messages : 109
Age : 70
Localisation : METZ
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Re: violence a l'ecole   Mar 12 Juin - 11:11

Pascale, je suis tout à fait d'accord avec vous, il faut que les enfants violents soient remis à leur véritable place, c'est pourquoi je vous ai conseillé de dire au directeur de votre école que vous alliez signaler le fait à l'Inspection Académique. Si vous êtes adhérente à la MAE (ce que je ne peux que conseiller à tous les parents), vous bénéficiez d'un service juridique très pointu et qui ne vous laissera pas tomber.
Mais ce que j'ai dit concernant la nécessité pour l'enfant de faire un sport tient toujours. Il ne s'agit pas de sport de défense, mais d'une activité qui lui permet de se sentir solide à l'intérieur de lui-même et d'être capable de répondre par lui-même. Il ne faut pas faire des enfants des assistés, même si le rôle des parents est évidemment de les défendre.

Amicalement

Marie-Hélène
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascale1070



Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 04/09/2006

MessageSujet: Re: violence a l'ecole   Ven 15 Juin - 1:06

j'ai une assurance juridique avec mon assureur mais je ne l'utilise qu'en dernier recours.je suis allée directement au rectorat et comme le directeur s'y est egalement rendu,nous avons pu mettre les choses au point.l'enfant a du executer un devoir sur la violence pendant la récré dans le bureau du directeur et ensuite a faire signer par les parents et voila mais bon,il faut drolement les secouer lol! demain la representante fcpe a rendez-vous avec lui afin de planifier les recres et egalement pour voir ce qu'il est possible de faire au niveau de l'apprentissage de la vie en communauté,comme cela a la rentrée,nous serons tous pret a faire face a ces situations .a force de passer leur récrés a bosser ,ils finiront par se calmer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascale1070



Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 04/09/2006

MessageSujet: Re: violence a l'ecole   Dim 24 Juin - 16:56

vendredi reunion avec sujet :la violence.je vous cite des reponses qui m'ont laissé reveuse:ici c' n'est pas pire qu'ailleurs.il y a eu aussi :on ne parle jamais des 50 eleves a qui il n'arrive rien.(donc tant pis pour le mien,il avait qu'a pas se trouver au mauvais moment au mauvais endroit).puisque l'on est dans le comique,je continue:question d'un parent:
_pourquoi ne pas faire comme les maitresses de maternelles qui marchent dans la cour pour surveiller les enfants??
reponse de la meme personne
_en cercle(l(un en face de l'autre puisque c'est la position qu'adoptent les maitres concernés)nous avons une vision panoramique de la cour.

Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
morigghanne
Admin
avatar

Nombre de messages : 161
Age : 34
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Re: violence a l'ecole   Dim 24 Juin - 22:41

Bonjour Pascale,

Je ne sais pas quelle est la taille de l'école que fréquente votre enfant, mais je suis sûre d'une chose : ce ne sont pas les "rondes" des instituteurs se balladant dans la cours pendant les récreations qui empêcheront les agressions, malheureusement...vous n'imaginez pas l'ingéniosité dont sont capables certains gamins pour ne pas se faire prendre en flagrant délit ! c'en est presque un jeu pour eux ( et là je ne parle pas en tant que prof, mais en tant qu'ancienne élève victime de ce type d'agression ). Le mieux est de supprimer la mal à la source, c'est à dire, au delà de la punition des coupables, de réussir à obtenir la convocation de leurs parents...et si le problème ne s'améliore pas, de suivre les conseils des autres internautes : à savoir, faire en sorte que votre enfant n'aie plus un rôle de victime, lui donner confiance en lui, par la pratique d'un sport de combat ou collectif ( ce à quoi je n'ai jamais eu droit et que j'ai bien regretté ! ). Sur le court terme ça ne résoud pas grand chose mais pour l'entrée au collège il sera fin prêt ( et croyez moi au collège les élèves sont bien plus cruels entre eux qu'en primaire ! ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://education.positifforum.com
pascale1070



Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 04/09/2006

MessageSujet: Re: violence a l'ecole   Dim 24 Juin - 23:05

la plupart du temps les parents de ces gosses n'en ont rien a faire.ou alors ils agressent la maitresse si elle puni leur enfant.une cata.il n'y a plus beaucoup d'eleves chez les grands,le quartier se depeuple et l'ecole aussi.je me demande si je vais pas tout simplement profiter des nouvelles mesures de degrevement des impots pour me payer un prof a domicile lol! je plaisante.
par contre je vois bien que plus rien n'est pareil et que nos enfants auront bien du mal a s'en sortir.merci de m'avoir stressée pour le collége Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
morigghanne
Admin
avatar

Nombre de messages : 161
Age : 34
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Re: violence a l'ecole   Dim 24 Juin - 23:26

Ne vous inquiétez pas pour votre fils, Pascale, le collège on y est tous passés ! qui n'a pas subi les moqueries de ses camarades, sur un nom de famille, sur un physique " trop" ( trop grand trop petit trop gros trop maigre trop bigleux trop boutonneux...)?. Ou parcequ'on est "intello" ou au contraire qu'on a du mal à suivre...dites vous bien une chose, c'est que tous les élèves sans exception y passent à un moment ou à un autre, et bien peu en sont véritablement "traumatisés". C'est une école de la vie...raison de plus pour lui donner les outils ( non pas les armes, je n'aime pas cette idée ) qui lui seront utiles pour ne pas se laisser démonter ! il est très facile de se faire oublier dès que les autres élèves sentent qu'on n'est pas du genre à se laisser embêter. Moi je suis passée par la dérision...d'autre font une petite démonstration de force...d'autres simplement ont une force d'inertie telle que les moqueries glissent sur eux sans provoquer de réaction de leur part, et les autres se lassent vite.Chacun sa méthode. Votre fils a largement le temps de prendre confiance en lui d'ici là !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://education.positifforum.com
pascale1070



Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 04/09/2006

MessageSujet: Re: violence a l'ecole   Lun 25 Juin - 0:08

je sais tout cela morri mais les enfants d'aujourd'hui n'ont plus rien a voir avec ceux que j'ai frequenté au college,c'est bien ça qui m'inquiete Crying or Very sad et mon petit n'est pas des plus mechant,je n'ai pas fini de me faire des cheveux blancs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
morigghanne
Admin
avatar

Nombre de messages : 161
Age : 34
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Re: violence a l'ecole   Lun 25 Juin - 14:53

Je ne crois pas que les enfants d'aujourd'hui soient plus durs qu'avant. Simplement, maintenant, on a plus tendance à parler du racket, des agressions physiques ou verbales qu'il y a encore une quinzaine d'années. Le fait qu'on n'en parlait pas à l'époque ne veut pas dire que le phénomène n'existait pas, mais tout simplement qu'il était tabou, alors qu'à présent, avec la surmédiatisation de la violence (à l'école ou ailleurs), il est devenu banal. Bien sûr, les victimes ont toujours plus ou moins peur de s'exprimer, mais les "témoins" eux hésitent beaucoup moins à "balancer". Il est bien inutile de s'inquièter de ce qui "pourrait arriver", surtout des années à l'avance...si ça peut vous rassurer, jr garde quand même un bon souvenir de mes années collège, malgrès les moqueries et les mises à l'écart dont j'ai pu faire l'objet à un certain moment !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://education.positifforum.com
pascale1070



Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 04/09/2006

MessageSujet: Re: violence a l'ecole   Mer 27 Juin - 2:40

deja pour le sport de defense ,c'est mal parti,il veut que je l'inscrive dans un vrai club d'echec lol!
il a flashé sur cette discipline(ce sont des animations proposées par la ville).au moins ;il prendra de l'assurance en faisant les tournois. Very Happy
je plaisantais ,je ne stresse pas encore ,ça viendra mais d'ici le collége,il aura pris la carrure de sa mére(vous verriez mes epaules Smile et personne ne l'approchera.
non ,mais d'ici la,il fera surement un sport comme tous ses copains.
j'avais ecrit un post ou je vous racontais pleins d'anecdotes sur les parents,style perles des parents(c'est moins drole que celles des eleves mais ça vaut d'etre raconté)mais comme le forum m'a effacé mon post ,ce sera pour une autre fois.a plus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
morigghanne
Admin
avatar

Nombre de messages : 161
Age : 34
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Re: violence a l'ecole   Mer 27 Juin - 13:43

Le forum a effacé un post ??? mais ça devient n'importe quoi lol!

attention, la créature est en train d'échapper aux mains de sa créatrices....plaquez vous ! affraid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://education.positifforum.com
pascale1070



Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 04/09/2006

MessageSujet: Re: violence a l'ecole   Mer 27 Juin - 22:04

je t'explique,je lis les posts,lorsque je veux repondre ,je me connecte .jusqu'ici tout va bien Very Happy ensuite je tape mon texte et j'envoye et la boum ,quelquefois,le post disparait et je dois me reconnecter.mais ils ne disparaissent pas toujours ,oh non,la plupart du temps ,c'est ceux que j'ai mis un temps fou a taper.par exemple celui-ci ,il va marcher du premier coup lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pascale1070



Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 04/09/2006

MessageSujet: Re: violence a l'ecole   Mer 27 Juin - 22:04

qu'est-ce que je disais Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
morigghanne
Admin
avatar

Nombre de messages : 161
Age : 34
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Re: violence a l'ecole   Mer 27 Juin - 22:42

Je me souviens que ce genre d'aventure m'arrivait de temps en temps quand je tapais de longs textes sur les forums AOL ( quelle idée d'être aussi prolixe aussi ! ). Je pense que le soucis vient de ta connexion internet....aux heures de pointe ça coince et plus le "paquet" est gros, plus il aura du mal à passer ! elephant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://education.positifforum.com
poreejc



Nombre de messages : 51
Age : 73
Localisation : BOURGOGNE
Date d'inscription : 20/06/2007

MessageSujet: Re: violence a l'ecole   Jeu 28 Juin - 0:29

Alors, réessaye, Pascale. Nous avons hâte de te lire. Calme toi et reste cool, douce comme un "agneau... pascal". Courage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: violence a l'ecole   

Revenir en haut Aller en bas
 
violence a l'ecole
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» EGE, Une nouvelle Grande Ecole, pour un Nouveau Maroc
» EAD Ecole d’Administration et Direction des Affaires
» infos sur la vie de l'ecole de CLERMONT
» Ecole maternelle occupée
» Ecole Privée d informatique SVP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
éducation :: éducation-
Sauter vers: