éducation

forum de débat autour de l' éducation et la pédagogie
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Mon mémoire professionnel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
morigghanne
Admin
avatar

Nombre de messages : 161
Age : 34
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Mon mémoire professionnel   Mer 11 Avr - 18:53

Bonjour à tous !

Le forum semble s'endormir ces temps-ci...une fois n'est pas coutume, c'est à mon tour de tenter de le réanimer. Razz

Hier, il s'est passé deux évènement mémorables : le matin, j'ai soutenu mon mémoire professionnel, qui a reçu un très bon accueil; et hier soir (pour fêter ça !), je suis allée retrouver Gilbert à Traenheim, chez Mochel, une famille de vignerons bien sympathiques (tout autant que leurs vins d'ailleurs !). Grâce aux conseils avisés de notre oenologue et cycliste confirmé, j'ai pu apprécier une bonne quinzaine de vins différents, j'ose le dire, à leur juste valeur ( c'est à dire en ne me contentant pas, pour une fois, d'un "c'est pas dégueu" assorti d'une moue approximative de pseudo-connaisseuse qui ne trompe personne). Le bonheur.

Or donc, Gilbert, à qui j'avais envoyé mon mémoire il y a quelques semaines et qui avait eu la gentillesse de le corriger et de m'en donner son avis, m'a proposé d'en parler sur le forum éducation. Lequel? sachant que sur celui d' AOL je risque de recevoir plus d'insultes que d'encouragements, (chuis pas froussarde mais bon, je n'aime pas tendre le bâton pour me faire battre), je tente une première explication ici...j'ose espérer que cela pourra vous intéresser, le sujet ayant l' avantage de s'adapter à tous les niveaux de scolarité, et même avant, et même (espoir pour Malulu et consors?) après !

Le titre : Maitrise de la langue et culture : la médiation par l'oralité à travers les récits et produits de la tradition orale.

Cette année, dans le cadre de cours de remédiation pour les 6èmes en difficulté, j'ai choisi de travailler avec les récits que nous ont légué des millénaires d' histoire. En effet, les élèves que j'encadre présentent deux principaux problèmes : une pauvreté de langage désarmante (aussi bien à l'oral qu'à l'écrit ) et une culture qui, je le crains, se limite aux programmes télévisés ( tout ça est très shématique, la réalité est bien entendu beaucoup plus nuancée, mais m' adressant à vous qui êtes pour la plupart enseignants, je pense que vous cernez la public auquel j'ai affaire !).

Je me suis appuyée sur le livre de Christian Montelle, ancien professeur de Français, et dont la femme est conteuse : " la parole contre l' échec scolaire", éditions l' Harmattan. J'ai également lu les travaux de Christian Jacomino, d' Alain Bentolila ( dont je ne partage pas toutes les opinions ), et dans une moindre mesure, de Catherine Zarcate, conteuse elle aussi.

Dans son livre, Montelle apporte un élément de réponse à la question suivante : comment se fait-il que des générations d'enfants ont acquis un parler riche sans mettre les pieds à l' école ? pourquoi les enfants, il y a encore une soixantaine d' années, éprouvaient-ils moins de difficulté à apprendre à lire et à écrire, que ceux d'aujourd'hui ?
Réponse : autrefois, les enfants étaient élevés dans un " bain de parole": en effet, ils étaient considérés comme des adultes miniatures, on leur parlait donc rapidemment comme à des adultes; de plus, dans la plupart des familles, alors que les parents allaient travailler, les enfants étaient confiés aux grands parents, qui leur racontaient des histoires, leurs chantaient des chansons populaires, leur apprenaient des comptines; dans certains village, il y avait aussi les veillées, qui étaient encore l'occasion d'entendre des récits variés, en français comme en patois.
Les enfants étaient donc familiarisés dès leur plus jeune âge avec une langue riche ( ce que Montelle appelle "une haute langue oral" ), et ils disposaient déjà d'une bonne réserve de vocabulaire en arrivant à l' école. Dès lors, l'acte de lire ne posait plus tellement de problème, puisqu'ils étaient capables de poser des images sur les mots, et de contextualiser ces mots.
De plus, les récits étaient vecteurs de culture : les contes ont un rôle dans le développement psychologique de l' enfant; les mythes approtent des réponses symboliques aux questions qu'il se pose, et servent de référence commune aux sociétés; les légendes, attachées à un terroir particulier, jouent un rôle dans la construction de l'identité et la connaissance de l'endroit où l'on vit. Autant de repères indispensables, qui font souvent défaut aux enfants de nos jours.

Aujourd'hui, beaucoup d'enfants ne disposent plus de ce bain de paroles. On n'a plus le temps de raconter des récits aux enfants...c'est parfois plus simple de les mettre devant la télévision. Or celle ci ne leur offre pas la richesse de langage et de culture dont ils ont besoin pour se développer harmonieusement. Les contes, réédités et appauvris, ne portent plus les symboles qui " parlent" aux petits ou aux plus grands...

Il s'agit donc de redonner aux enfants ce qui a été perdu au cours des générations. Vaste programme, auquel j'ai tenté de m' attaquer cette année, à petite échelle, avec une douzaine d' élèves de sixième.

J'ai d'abord commencé par travailler la concentration et la parole, avec des petits jeux tout simples, les vire-langue ( "les chaussettes de l' archiduchesse..."). Les enfants on la "tchatchte", ils parlent vite, zappent d'une activité à l'autre : cet exercice leur permet de se concentrer sur un objet, la prononciation, et leur apprend à parler à un débit normal : il n'est pas nécessaire de parler vite, mais distinctement. On en a profité pour travailler la voix, la posture, etc...l' aspect ludique leur a beaucoup plut !

Puis, j'ai enchainé avec le conte. Un petit conte tout simple, " le grain de riz". Pas forcément un conte qui "dit quelque chose quelque part", mais un récit court, rythmé par une phrase servant de refrain, qui revient régulièrement, et une structure facile à s'approprier. Je le leur ai raconté une fois, puis ils ont donné leur avis, la parole était libre. Je l'ai raconté une deuxième fois, puis des volontaires ont souhaité tenter leur chance...ils avaient pour consigne de ne rien oublier, même s'ils avaient le droit d'ajouter des détail à loisir. Ils ont eu deux semaines pour se l' appropirer, avec pour consigne de ne surtout pas l' apprendre par coeur, mais de le laisser rentrer doucement dans leur têtes, avec les images qu'ils y associaient...réussite pour beaucoup d'entre eux ! difficultés pour certains, mais dans l'ensemble c'était encourageant, et surtout ils ont tous adoré !

A présent, j'en suis aux légendes; ça tombe bien, l' Alsace est une terre de légendes...elles sont nombreuses, et on en retrouve de fort bien transcrites, avec un vocabulaire riche et intéressant. Il faut lire et relire la légende aux élèves, leur expliquer la signification de certains mots, mais aussi le contexte d'utilisation de ces mots...bien entendu, j'en ai choisi une qui a trait à leur village, et cela les facine ! bientôt je compte leur en faire choisir à leur guise, une a chacun, afin qu'il se l' approprie et l'"offre" aux autres en la leur racontant...ça risque d'être un peu long, mais l'idée semble les intéresser. En fin d'année, nous feront une petite excursion dans les vignes, sur les traces d'une autre légende...ça leur parle, c'est eux, c'est leur identité. Je ne sais pas trop quels seront les résultats en fin d'année ( certains parents s'offusquent déjà que leurs enfants écoutent des contes au lieux de faire des exercices de grammaire !), mais j'ai bon espoir. Bien sûr, il faudrait que l' expérence soit poursuivie l'an prochain, dans l'idéal, à plus grande échelle, avec plus d'enseignants...

On peut adapter ce type d' activité à tous les niveaux et à tous les publics : c'est un excellent facteur d'ntégration dans les ZEP, par exemple. Il faut juste veiller à adapter le récit au niveau des élèves : certains contes conviennent aux touts petits, d'autres ( barbe-bleue par exemple ) ne devraient etre conté qu'à des adolescents. Les légendes intéressent beaucoup les pré ados et les ados, les mythes sont plutôt pour les grands adolescents.

J'avoue que c'est aussi très enrichissant pour le prof : j'ai "adopté" l' alsace en découvrant les récits qu'elle a généré ! je compte bien poursuivre l' expérience dans un autre établissement l' an prochain...j'ai encore beaucoup à apprendre !

des liens, pour terminer :

http://erasmus.blog.lemonde.fr/

http://legendi.wordpress.com/le-concept/

http://www.euroconte.org/Default.aspx?tabid=1

http://sd.alinea.free.fr/Documents/200105paris/rapport.htm


En espérant ne pas vous avoir endormis ( non, ceci n'était pas un conte à dormir debout ! )..."lâchez vos com' ! " comme diraient mes élèves ! lol!

Anne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://education.positifforum.com
Fanfan

avatar

Nombre de messages : 99
Age : 55
Localisation : Région parisienne
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Re: Mon mémoire professionnel   Jeu 12 Avr - 15:44

Bonjour à tous!

Qu'apprends-je? Des forumeurs (ça se dit?) se retrouvent en douce et sous de vains prétextes pédagogico/culturels en profitent pour déguster les délicieux vins d'Alsace..... mmmmm ça met l'eau à la bouche.

Côté contes et légendes, j'ai moi même rédigé mon mémoire de CAFIPEMF sur les bienfaits de ce genre littéraire et sur ses conséquences (positives) sur la structuration du langage oral et écrit.
Mes élèves de CE1 se sont toujours montrés très gourmands en la matière. Certes, pendant 4 ans, j'ai exercé dans un milieu assez cultivé et c'était un vrai bonheur de leur lire des récits de ce type car ils faisaient souvent écho chez eux à d'autres récits traditionnels.

Par contre, en ZEP, j'ai souvent été effarée par le manque de culture des enfants dans ce domaine. Certains n'avaient même jamais vu un dessin animé de Walt Disney. On peut trouver à redire sur certains aspects trop "américains" des ces films, mais je vous assure que j'aurais bien aimé que mes élèves en aient vu quelques-uns!

La littérature est officiellement entrée à l'école primaire depuis 2002, mais heureusement que nous n'avons pas attendu le ministère pour lire et faire lire ces histoires du patrimoine.
La lecture par l'enseignant (lecteur expert) était déjà recommandée depuis un bon moment et personnellement, je l'ai toujours pratiquée, ne serait-ce que pour des retours au calme.

J'ai toujours conseillé aux parents la lecture de la petite histoire avant de s'endormir...et même quand leurs enfants savent lire.
Se lire des histoires en classe, c'est aussi construire et partager une culture commune. Bien sûr que ça prend du temps sur les exercices d'orthographe et de grammaire! Mais concernant la dite grammaire, la richesse lexicale et syntaxique de ces textes me semble tout aussi bénéfique que des exercices du bled; même si la systématisation est indispensable......

Bonne vacances à tous...et vive le soleil!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poree



Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 03/05/2007

MessageSujet: Re: Mon mémoire professionnel   Dim 6 Mai - 11:08

Lorsque, en 1993/1994, j'eus mon mémoire professionnel à préparer puis à défendre. j'ai choisi 'L'eau, un projet pédagogique scientifique au 3e cycle" (CE2, CM1, CM2). Je devais, pour ce faire, être aidé par 3 enseignants : 1 Instituteur-Maître-Formateur, 1 Conseillé Pédagogique et 1 prof d'IUFM. En fait, tout au long de l'année je n'ai vu personne se pointer aux jours et heures prévues et j'ai dû me démm... seul. Je ne me suis pas découragé et j'ai rédigé mon mémoire. Je l'ai tapé sur traitement de texte. Mon épouse, secrétaire de formation et excellente en orthographe, m'a aidé à le corriger. Lors de ma soutenance, tout c'est bien passé et j'ai eu la surprise d'entendre, de la part du jury : "Mémoire primé à l'unanimité du jury tant pour le fonds que pour la forme." Comme quoi, il ne faut pas se décourager. Il est vrai que j'ai déjà eu d'autres mémoires à soutenir par le passé, notamment pour le passage des maîtrises en droit en 1973 (contrats de mariages et influence sur les successions : 18/20), et que je suis issu du Conservatoire National des Arts et Métiers de Paris, et que j'ai eu à travailler sur TTX durant 25 ans. Ceci explique cela.

Donc, courage et je te souhaite bonne chance, tant pour ton mémoire que pour ta carrière professionnelle à venir.

L'instit. retraité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poree



Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 03/05/2007

MessageSujet: Re: Mon mémoire professionnel   Dim 6 Mai - 11:10

Toute petite diversion, histoire de se détendre, sous forme de blague.

Si on dit peut-être, un forumeur, au féminin, cela donne une fausse rumeur ? non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
morigghanne
Admin
avatar

Nombre de messages : 161
Age : 34
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Re: Mon mémoire professionnel   Dim 6 Mai - 12:41

Héhéhé...ça pourrait effectivement, s'appliquer à une certaine personne de notre connaissance ! jocolor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://education.positifforum.com
Vfee

avatar

Nombre de messages : 47
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: Re: Mon mémoire professionnel   Dim 6 Mai - 13:01

oui, mais alors il va falloir faire preuve d'imagination: fosser humeur, fauçe rumer, ou encore foççe rhumèer. Je suis ouverte à toute autre proposition Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poree



Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 03/05/2007

MessageSujet: Re: Mon mémoire professionnel   Dim 6 Mai - 13:28

A propos de forum, je préfère le vrai rhum. Pas vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
morigghanne
Admin
avatar

Nombre de messages : 161
Age : 34
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Re: Mon mémoire professionnel   Dim 6 Mai - 14:24

Pour lulu, pourquoi pas fausse sceptique ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://education.positifforum.com
Vfee

avatar

Nombre de messages : 47
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: Re: Mon mémoire professionnel   Dim 6 Mai - 17:24

je dirais bien plus volontiers une fosse septique, ou une bouche d'égoût.
lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poree



Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 03/05/2007

MessageSujet: Re: Mon mémoire professionnel   Lun 7 Mai - 0:33

Enfin des goûts ou des couleurs, ça ne se commande pas !!!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poree



Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 03/05/2007

MessageSujet: Re: Mon mémoire professionnel   Jeu 7 Juin - 0:12

Anne, où en est la soutenance de ton mémoire ? Est-ce pour bientôt (Anne, soeur Anne, ne vois-tu rien venir ? ) ou est-ce déjà fait et, dans ce dernier cas, quel est est le résultat ?

Au plaisir de te lire.

Un vieux retraité (un vieux ? bof ! Il a encore assez d'énergie pour enquiquiner son monde).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
morigghanne
Admin
avatar

Nombre de messages : 161
Age : 34
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Re: Mon mémoire professionnel   Jeu 7 Juin - 23:41

La soutenance a eu lieu le 11 avril. Tout s'est bien passé, mon mémoire a été validé avec les félicitations des examinateurs ( félicitations qui n'apparaitront malheureusement pas dans mon dossier, l'évaluation dudit mémoire se bornant pour le jury à cocher une des deux cases : "satisfaisant" ou "non satisfaisant" ). Par contre il sera publié sur le site de l'IUFM d'Alsace à la rentrée prochaine. king

A vrai dire, cette soutenance que je redoutais n'a pas été bien impressionnante : elle a duré un quart d'heure tout au plus, on m'a prié de "faire vite" eut égard au retard accumulé par les commissions depuis le début de la matinée....je suis sortie de la salle à peine trente secondes pour les "délibérations". Mes collègues stagiaires qui passaient le même jour, et même le lendemain, ont eu le même sentiment...

A présent j'attends les résultats des mutations, qui tomberont, si tout va bien, la semaine prochaine ! je suis impatiente de savoir où je vais me retrouver pour mon premier poste de titulaire !

Une jeune prof pleine d'illusions ( mais ça durera pas ! ) lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://education.positifforum.com
Poree



Nombre de messages : 31
Date d'inscription : 03/05/2007

MessageSujet: Re: Mon mémoire professionnel   Ven 8 Juin - 0:11

Bravo et félicitations, avec l'espoir que la nominations pour un premier poste te soit favorable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilbert



Nombre de messages : 103
Age : 67
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 12/09/2006

MessageSujet: Re: Mon mémoire professionnel   Ven 8 Juin - 9:59

Anne, petite cachottière, vous ne nous aviez pas révélé la mise en ligne de votre mémoire, preuve de la qualité de ce travail.
Pourtant, il me semble nous être revus il n'y a pas si longtemps :-) ! Trop émue par le riesling Grand Cru pour songer à m'en informer ?
Félicitations !

Gilbert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
morigghanne
Admin
avatar

Nombre de messages : 161
Age : 34
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Re: Mon mémoire professionnel   Ven 8 Juin - 20:13

Lol ! Non, Gilbert ! en fait, les mémoires mis en ligne sur le site de l'IUFM ne sont pas forcément les meilleurs mais tout simplement ceux qui traitent d'un sujet inédit, ou sous un angle inédit. Vous trouverez donc une grande variété dans la qualité des mémoires consultables sur Internet. Mais aussi (et je crois que c'est le but recherché) des sujets nombreux permettant d'aborder l'éducation sous de multiples problématiques, sans doute pour "enrichir" la réflexion des enseignants sur leur propre métier...sous réserve qu'ils prennent le temps de lire lesdits mémoires !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://education.positifforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mon mémoire professionnel   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mon mémoire professionnel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Méthodes de lecture
» Galère pour trouver un stage...
» AEU / DU - Mémoire et écrit professionnel - Harmonisation des demandes !
» Mémoire de Master portant sur CDI d'un lycée
» Projet professionnel et droit social II

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
éducation :: éducation-
Sauter vers: