éducation

forum de débat autour de l' éducation et la pédagogie
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 l'article polémique du Point

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
hyttria

avatar

Nombre de messages : 213
Localisation : marseille
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: l'article polémique du Point   Mer 13 Sep - 22:17

vous n'êtes pas, chers et chères collègues sans ignorer la parution d'une enquête publiée par le magazine Le Point au sujet des violences scolaires, et ayant fait apparaître un classement des établissements les plus violents .

Mon ancien collège, en "bonne" position dans le quinté gagnant a demandé la publication d'un démenti (comme quoi No ) arguant que l'enquête était partiale, ne se basant que sur les faits signalés et non pas sur la réalité (néanmoins, si les faits ont été signalés, c'est qu'ils ont bien eu lieu, non? enfin, bref...).

Comment réagissez-vous à ce type d'article? j'ai été, par curiosité, chercher dans les anciens messages du forum AOL, mais Martine Lulu n'avait rien à dire sur le sujet (trop sensible?).

Personnellement, je ne suis pas pour un "classement". Cependant, on ne peut nier la réalité de la violence scolaire. Qu'en est-il dans vos propres établissements?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilbert



Nombre de messages : 103
Age : 66
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 12/09/2006

MessageSujet: Re: l'article polémique du Point   Jeu 14 Sep - 8:33

Bonjour Sophie,
Je ne saurais répondre directement à vos interrogations au sujet de l'article du Point, puisque mon "établissement" échappe encore (jusqu'à quand ?!) à ce genre de problèmes.
Mais je profite du thème de la violence scolaire que vous avez soulevé pour réagir -et je m'étonne que personne ne l'ai encore fait jusqu'à présent- à cette affaire invraisemblable de torture et de viol d'une jeune fille, par trois autres filles.
Invraisemblable, parce que ce type de criminalité sexuelle (on ne peut parler de délinquance, car le viol est un crime et non un délit) est à ma connaissance totalement nouveau dans le comportement féminin.

Il était déjà étonnant depuis des années de constater l'émergence d'une délinquance féminine chez les jeunes filles sur le modèle masculin (racket, violence, vol).
Mais ce qui a été révélé hier dépasse l'entendement, du moins le mien. Car si l'on peut expliquer le comportement du violeur mâle par une pulsion sexuelle incontrôlée qu'il cherche à soulager, et du peu de considération accordée à sa victime pour arriver à ses fins, rien de tel ne peut expliquer ce qui s'est passé l'autre jour dans cet internat.

En effet, le plaisir que les violeuses (ça me paraît vraiment surréaliste de mettre ce mot au féminin) ont pu éprouver en commettant cet acte ne relève pas de la recherche d'un apaisement des sens, mais réside uniquement dans une plaisir cérébral sadique. Ce qui me paraît bien plus grave encore, car cela suppose une agression de pur sang-froid, où l'on ne peut invoquer comme excuse absolutoire la perte de contrôle de soi sous l'effet d'une émotion mal contenue, comme pourrait le plaider (en vain à mes yeux) un homme.

Je suppose que les modifications de comportement violent des jeunes filles, sans aller jusqu'à ces extrémités bien sûr, ne doivent pas surprendre les collègues qui enseignent dans les collèges et les lycées.
Vous voudrez alors bien pardonner la naïveté dont je fais preuve, mais qui s'explique facilement par la qualité de cet agréable public féminin qui est le mien.

En tout cas, il n'y a rien de réconfortant à constater que dans ce domaine au moins, la parité avance à pas de géant.
Et donne un peu plus raison encore à Brel, qui répondait à Ferrat en chantant :
Et je ne suis pas bien sûr
comme le chante un certain
qu'elles soient l'avenir de l'homme.

Sur ces constatations désolantes, bonne journée quand même.

PS. Est dailleur, tout ça ç'et la fote des gros privilege des profs qui manipules les fille pour leur interets
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hyttria

avatar

Nombre de messages : 213
Localisation : marseille
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Re: l'article polémique du Point   Jeu 14 Sep - 9:01

J'ai en effet entendu aux infos de 20h ce "coup d'éclat". cela semble surréaliste! J'ai surtout été sidérée par les chiffres sans appel: alors que la délinquance des jeunes garçons augmentait de 30% entre 2001 et 2006, celle des filles explosait les compteurs avec + 62%.

Violences scolaires, délinquance... où va-t-on? je me souviens du temps de mes 15 ans (pas si éloigné, quand même, si?) où j'avais d'autres préoccupations que d'aller taper sur la mémé d'à côté, d'insulter ma prof d'allemand, de violer ma voisine de table ou de racketter son petit frère. Je me demande bien ce qui passe par nos chères têtes blondes et brunes, ce qui se passe dans la tête de leurs parents, car toutes ces affaires me mettent la tête à l'envers (ou pour parler plus trivialement, me laissent le cul par terre).

En même temps, cela ne me surprend guère, et j'ai le souvenir des discours de parents d'enfants difficiles quqi trouvaient normal d'exprimer de la violence à 15 ans, juste et justifié de s'en prendre à l'administration scolaire, ou d'autres qui ignoraient purement et simplement ce que faisaient de leurs journées leurs enfants entrés fraîchement en 6°.

Je me demande, en bref, ce que font les parents.

Alors évidemment, d'autres diront que s'et la fotte des proffs et des gréve qui manipulle les vieux 68tares lol! Au moins, ça leur évitera de se remmettre en question. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Littera

avatar

Nombre de messages : 109
Age : 70
Localisation : METZ
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Re: l'article polémique du Point   Ven 15 Sep - 22:44

Gilbert a écrit:
Bonjour Sophie,
Je ne saurais répondre directement à vos interrogations au sujet de l'article du Point, puisque mon "établissement" échappe encore (jusqu'à quand ?!) à ce genre de problèmes.
Mais je profite du thème de la violence scolaire que vous avez soulevé pour réagir -et je m'étonne que personne ne l'ai encore fait jusqu'à présent- à cette affaire invraisemblable de torture et de viol d'une jeune fille, par trois autres filles.
Invraisemblable, parce que ce type de criminalité sexuelle (on ne peut parler de délinquance, car le viol est un crime et non un délit) est à ma connaissance totalement nouveau dans le comportement féminin.

Il était déjà étonnant depuis des années de constater l'émergence d'une délinquance féminine chez les jeunes filles sur le modèle masculin (racket, violence, vol).
Mais ce qui a été révélé hier dépasse l'entendement, du moins le mien. Car si l'on peut expliquer le comportement du violeur mâle par une pulsion sexuelle incontrôlée qu'il cherche à soulager, et du peu de considération accordée à sa victime pour arriver à ses fins, rien de tel ne peut expliquer ce qui s'est passé l'autre jour dans cet internat.

En effet, le plaisir que les violeuses (ça me paraît vraiment surréaliste de mettre ce mot au féminin) ont pu éprouver en commettant cet acte ne relève pas de la recherche d'un apaisement des sens, mais réside uniquement dans une plaisir cérébral sadique. Ce qui me paraît bien plus grave encore, car cela suppose une agression de pur sang-froid, où l'on ne peut invoquer comme excuse absolutoire la perte de contrôle de soi sous l'effet d'une émotion mal contenue, comme pourrait le plaider (en vain à mes yeux) un homme.

Je suppose que les modifications de comportement violent des jeunes filles, sans aller jusqu'à ces extrémités bien sûr, ne doivent pas surprendre les collègues qui enseignent dans les collèges et les lycées.
Vous voudrez alors bien pardonner la naïveté dont je fais preuve, mais qui s'explique facilement par la qualité de cet agréable public féminin qui est le mien.

En tout cas, il n'y a rien de réconfortant à constater que dans ce domaine au moins, la parité avance à pas de géant.
Et donne un peu plus raison encore à Brel, qui répondait à Ferrat en chantant :
Et je ne suis pas bien sûr
comme le chante un certain
qu'elles soient l'avenir de l'homme.

Sur ces constatations désolantes, bonne journée quand même.

PS. Est dailleur, tout ça ç'et la fote des gros privilege des profs qui manipules les fille pour leur interets

je suis ravie de vous retrouver, Gilbert, j'appréciais beaucoup la subtilité de vos analyses.
En ce qui concerne la violence des filles, nous avons constaté dans mon collège qu'elle allait en augmentant pour rattraper celle des garçons. Une jeune de 14 ans, qui en a fait baver toute l'année dernière au Principal, a été exclue de l'établissement, elle est revenue avant la rentrée avec une bande (une autre fille et deux garçons) mettre à sac l'établissement. Dans le quartier où j'enseigne, relativement favorisé par rapport à la "zone" qui se trouve à deux kms, on voit de plus en plus de ces filles qui affichent un air très "chef de bande", qui n'ont pas froid aux yeux, qui jurent comme des charretiers. Je ne sais pas trop quoi en penser, ça me fait froid dans le dos de constater que c'est la seule issue qu'elles ont trouvée pour sortir de leurs problèmes, et que l'école représente pour elles un monde ennemi alors que cela devrait être le contraire. comment en est-on arrivé là???

Littera
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilbert



Nombre de messages : 103
Age : 66
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 12/09/2006

MessageSujet: Re: l'article polémique du Point   Sam 16 Sep - 9:45

Bonjour Littera,
Ravi de vous retrouver, moi aussi.
Votre témoignage va dans le sens de ma perplexité ; ces "sauvageonnes", chefs de bande et agressives mettent à mal le modèle féminin dont le comportement, pensait-on jusqu'à une époque récente, était dicté comme celui des hommes d'ailleurs, par une histoire d'hormones.
Apparemment, la testostérone seule ne suffit plus à expliquer la violence et l'agressivité, à moins d'une mutation biologique chez les jeunes filles au cours des dernières années !
Force est donc bien d'admettre qu'il s'agit aussi d'un comportement culturel, c'est-à-dire appris dans le groupe. Et dans ce cas, l'explication pourrait tenir à la situation des filles dans ces quartiers où la considération culturelle accordée à la femme ne leur laisse pas d'autre choix que la soumission traditionnelle ou la révolte sur le modèle masculin.
Et malheureusement, lorsque la violence peut être perçue comme une réponse satisfaisante aux agressions, elle peut aussi être comprise comme le moyen de s'imposer et d'imposer sa volonté à autrui. Malheureusement aussi, les modèles de comportement tendent à se reproduire, comme par exemple le parler banlieue, et finissent par toucher d'autres milieux par imitation.

Quant à l'avenir, ce qui est réellement inquiétant, en particulier pour les enseignants, c'est que ces jeunes filles deviendront un jour des mères de famille chargées d'inculquer à leurs enfants les modes de comportement en société...
Alors, profitez bien des derniers week-ends calmes !

Gilbert
un moyen de s'imposer aux autres en général.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hyttria

avatar

Nombre de messages : 213
Localisation : marseille
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Re: l'article polémique du Point   Sam 16 Sep - 10:40

Finalement, on se rapproche (constat que je fais non sans un certain effroi) des modèles américains avec des "dures à cuire" non moins redoutables que leurs homologues masculins chefs de gangs.

D'aucuns (dont je ne reprendrai pas la lamentable orthographe) nous diraient que bien entendu, c'est la faute des méchants enseignants, sans un instant penser à une quelconque remise en cause personnelle.

Je crois qu'entre autres causes à ces comportements, on peut dire que dans notre société de plus en plus matérialiste et individualiste, à la recherche du plaisir immédiat et de la possession sans contraintes, certains sont des laissés pour compte qui n'acceptent pas de l'être (à juste titre, sans doute) et se donnent l'illusion d'exister socialement parlant en détruisant autrui (et au passage, eux-mêmes). Façon d'attirer les projecteurs sur soi, de se faire une place que l'on ne peut acquérir autrement.

Comme vous le soulignez, Gilbert, ces jeunes filles seront tôt ou tard des mères de famille, et on peut imaginer que les dégâts de la violence dont elles font preuve seront immenses et qu'ils auront de fait des répercussions catastrophiques au niveau de l'école.

Bref, pour parler trivialement, on n'est pas dans la merde!! Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cath5660



Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 21/09/2006

MessageSujet: Re: l'article polémique du Point   Ven 22 Sep - 22:01

Cette montée de la violence féminine m'onquiète aussi...dans le LP où j'enseigne la moitié des élèves sont des filles...qui s'interpellent joyeusement dans les couloirs à grand coups de "Oh la pute!" "Quelle salope celle-là!" , le tout sur un ton très amical...comme s'il était normal de se servir entre elles des pires insultes à caractère sexuel qu'utilisent d'habitude les hommes".
Elles reprennent à leur compte les plus mauvais penchants des hommes, sans se rendre compte qu'elles sont toujours perdantes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilbert



Nombre de messages : 103
Age : 66
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 12/09/2006

MessageSujet: Re: l'article polémique du Point   Ven 22 Sep - 22:53

Ce que vous décrivez, Cath, de la façon dont s'interpellent les filles aujourd'hui est à mettre en parallèle avec ce que me racontait ce soir un enseignant de technologie dans un collège, lui même d'origine marocaine. Les élèves de sa classe multi-éthnique échangeaient des injures à caractère raciste, mais lorsqu'il est intervenu pour y mettre bon ordre, ils lui ont répondu eux aussi que cela n'était qu'amical et qu'ils se chambraient.
Alors, banalisation des propos sexistes et racistes ? Puis des comportements ?

Gilbert

PS "...comme s'il était normal de se servir entre elles des pires insultes à caractère sexuel qu'utilisent d'habitude les hommes".

Pas tous les hommes, Cath, pas tous les hommes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anna

avatar

Nombre de messages : 22
Age : 34
Localisation : Côte d'Azur
Date d'inscription : 24/08/2006

MessageSujet: Re: l'article polémique du Point   Sam 23 Sep - 11:21

En ce qui concerne le classement publié par Le Point je trouve moi aussi qu'il est réducteur car peu d'établissement déclarent tous les faits. En revanche d'autres n'hésitent pas à déclarer la moindre petite bagarre. C'est ce qui crée ce déséquilibre et ce classement ma foi peu convaincant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vfee

avatar

Nombre de messages : 47
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: Re: l'article polémique du Point   Sam 23 Sep - 11:34

beaucoup d'établissements ne transmettent les faits? Est-ce bien "réglementaire"?

Ce qui m'a le plus dérangé dans l'article, ce sont les raccourcis hâtifs. on regroupe sous "actes violents" des actes de nature différentes et de degré de violence différent.

J'imagine qu'en plus de ça, les établissements n'ont pas tous la même attitude face aux manquements des élèves. Dans un établissement réputé facile, on sanctionne gravement pour des actes mineurs qui ne seront même pas relevés dans un établissement difficiles (longues discussions avec mes amis enseignants).

Pour autant, il reste indéniable que l'article se base sur des données réelles, et qu'il y a bien eu actes de violences de divers degrés. Le classement des établissements n'est qu'une accroche pour le lecteur, et ne doit pas masquer le fait que la violence scolaire existe et qu'elle est en constante augmentation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cath5660



Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 21/09/2006

MessageSujet: Re: l'article polémique du Point   Sam 23 Sep - 23:04

Gilbert a écrit:


Gilbert

PS "...comme s'il était normal de se servir entre elles des pires insultes à caractère sexuel qu'utilisent d'habitude les hommes".

Pas tous les hommes, Cath, pas tous les hommes...


Bien sûr, Gilbert...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
abarbier

avatar

Nombre de messages : 75
Age : 36
Localisation : Hauts de Seine
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Re: l'article polémique du Point   Dim 24 Sep - 14:45

Lorsque je suis allée jeter un oeil aux statistiques par établissement proposée sur le site du Point, je me suis aperçue que les informations fournies sur mon établissement ne correspondaient pas du tout à la réalité. En effet quelle ne fut pas ma surprise de lire "3 passages en conseil de discipline" alors qu'il y en a eu 17, "aucune plainte portée par un membre de l'équipe" alors que 2 de mes collègues ont déposé plainte contre des élèves suite à des menaces, et j'en passe. Les passages en conseil de discipline sont obligatoirement signalés à l'inspection, donc rentrés dans le logiciel, je me demande donc où le Point a glâné ses informations...

Le classement, s'il a le mérite de mettre en lumière la montée faramineuse de la violence scolaire(contrairement à ce que veulent nous faire croire les médias), ne me semble pas digne de confiance.
Les principaux ne font pas tous remonter les informations avec la même honnêteté, il faut bien ménager sa notation n'est ce pas ?

Quant à la violence des filles...je ne peux que partager vos craintes. Je suis catastrophée d'entendre la manière dont les filles se parlent, chez nous elles cumulent insultes à caractère raciste et à caractère sexuel, prennent plaisir à colporter d'horribles rumeurs afin d'entacher la réputation de leurs camarades, se battent à coup de poings et de genoux dans le visage, bref, de vraies boxeuses. L'an dernier, comme je demandais à une jeune fille pourquoi elle faisait circuler le bruit qu'une de ses camarades avait la cuisse légère, elle m'a répondu: "elle est plus belle que moi, mais une fois qu'elle aura tourné, personne n'en voudra" Imaginez mon effroi lorsque j'ai compris que son but était de voir sa camarade violée afin qu'elle ne puisse plus plaire et lui faire de l'ombre...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vfee

avatar

Nombre de messages : 47
Date d'inscription : 20/09/2006

MessageSujet: Re: l'article polémique du Point   Dim 24 Sep - 21:34

abarbier a écrit:

Quant à la violence des filles...je ne peux que partager vos craintes. Je suis catastrophée d'entendre la manière dont les filles se parlent, chez nous elles cumulent insultes à caractère raciste et à caractère sexuel, prennent plaisir à colporter d'horribles rumeurs afin d'entacher la réputation de leurs camarades, se battent à coup de poings et de genoux dans le visage, bref, de vraies boxeuses. L'an dernier, comme je demandais à une jeune fille pourquoi elle faisait circuler le bruit qu'une de ses camarades avait la cuisse légère, elle m'a répondu: "elle est plus belle que moi, mais une fois qu'elle aura tourné, personne n'en voudra" Imaginez mon effroi lorsque j'ai compris que son but était de voir sa camarade violée afin qu'elle ne puisse plus plaire et lui faire de l'ombre...

Ca fait froid dans le dos; la même classe, la finesse, le raffinement et l'éducation d'une Martine se retrouvent dans ce rapport à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilbert



Nombre de messages : 103
Age : 66
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 12/09/2006

MessageSujet: Re: l'article polémique du Point   Dim 24 Sep - 22:02

"Ca fait froid dans le dos; la même classe, la finesse, le raffinement et l'éducation d'une Martine se retrouvent dans ce rapport à l'autre."

Oui, Viviane, au point que je me demande de plus en plus si la femme est vraiment l'avenir de l'homme, ou si elle ne serait pas plus tristement le sinistre avenir d'une quelconque Malulu puisque vous y faites allusion. D'aucunes se souviendront des propos tout en finesse, agrémentés bien entendu de son orthographe fantaisiste, qu'elle adressait à Agatha en lui conseillant de façon réitérée "d'aller voir dans une braguette".
Mais Malulu est une grand-mère, pas une gamine. Moralité : pour une fois, Malulu était en avance sur son temps...

Et si à présent les jeunes collègiennes manigancent pour faire violer leurs camarades à défaut d'y parvenir elles-mêmes (à l'exception de ce sordide fait divers de l'autre jour), sans réaliser qu'elles peuvent un jour être victimes à leur tour, c'est qu'elles ont vraiment intériorisé ce type de criminalité comme le mode d'une banale vengeance.
Froid dans le dos, en effet...

Gilbert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: l'article polémique du Point   

Revenir en haut Aller en bas
 
l'article polémique du Point
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Cher parents d'élèves, vous nous emmerdez" : Rue89 publie l'article polémique d'une enseignante contre les parents d'élèves.
» Holocauste & Fiction... polémique.
» La Bible est une polémique, pas un message de paix universel
» Colloque sur le "bien-être" animal & polémique
» La Loi Carle sur l'enseignement privé fait polémique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
éducation :: éducation-
Sauter vers: